lundi , juin 24 2024

Sécurité alimentaire au Burkina Faso : FIAN Burkina et l’approche droits humains

L’ONG Food first Information Action Network Burkina (FIAN), dont l’objectif est de contribuer à la réalisation du droit de l’homme à une alimentation sécurisée, organise les 27 et 28 février 2018 à Ouagadougou, un atelier d’évaluation du degré de réalisation du droit à l’alimentation, à la lumière des directives de l’organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’agriculture(FAO).

Contribuer à l’amélioration du degré du droit à une alimentation saine et sécurisée au Burkina Faso, C’est l’un de défi que s’est donné Foodfisrt Information Action Network Burkina (FIAN). Du 27 au 28 février 2018 à Ouagadougou, l’ONG tient un atelier sur l’évaluation des politiques agricoles à la lumière des directives volontaires de la FAO à l’appui de la concrétisation progressive du droit à une alimentation adéquate dans le contexte alimentaire.

Selon Lucien Silga, coordonnateur de FIAN Burkina, les objectifs de cette rencontre sont entre autre de « tirer des informations sur des mesures prises en vue de la concrétisation des directives de la FAO sur le droit à l’alimentation dans les politiques et programmes agricoles , comprendre les perspectives du gouvernement en termes de pleine réalisation du droit à l’alimentation et son mécanisme de suivi, présenter au gouvernement des cas de violation du droit à l’alimentation et par la même occasion renforcer les échanges et la collaboration entre les organisations de la société civile pour la promotion du droit à l’alimentation.

Lucien Silga, coordonnateur de FIAN Burkina

Des communications seront faites sur les données de degré de mise en œuvre des directives volontaires à l’appui de la concrétisation progressive du droit à une alimentation adéquate dans le contexte de la sécurité alimentaire. Pour le coordonnateur, les informations qui seront recueillies à la sortie de cet atelier permettront à FIAN Burkina de combattre la faim par les droits de l’homme tout en préservant la sécurité alimentaire. « Ces données vont nous permettre de voir des efforts qui ont été faits pour rendre concrets de nombreuses directives pour une meilleure réalisation du droit à l’alimentation au Burkina Faso », a laissé entendre M. Silga.

Vue d’ensemble des participants à l’atelier

Aussi durant ces deux jours, les participants que sont les institutions étatiques en charge de l’agriculture, aborderont la question des investissements publics dans l’agriculture, le processus participatif dans l’élaboration des politiques et programmes agricoles, l’accès aux ressources et aux moyens de productions avec un focus sur le genre, le système alimentaire au Burkina Faso, le dispositif de sécurité alimentaire au Burkina Faso et la construction des marchés locaux et des chaines de valeurs.

A l’issue de la rencontre, il est attendu l’établissement d’une feuille de route qui englobe un plan d’actions et des stratégies de mise en œuvre des perspectives de pleine réalisation du droit à l’alimentation au Burkina Faso.

Milaine Tiendrebeogo (stagiaire)
Le faso.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *